Maltraitances des personnes vulnérables : des alertes plus nombreuses en 2018



Fédération 3977 contre la maltraitance
  des Personnes âgées et Adultes handicapés
 
 
COMMUNIQUE DE PRESSE – Lundi 6 mai 2019
 

Assemblée générale – Jeudi 18 avril 2019

La Fédération 3977 a présenté aux membres de son réseau, couvrant 101 départements, le bilan de leurs activés pour 2018.


Maltraitances des personnes vulnérables : des alertes plus nombreuses en 2018


 

Des appels en augmention


Ü  + 31 % en 2 ans (de 3331 à 4361 dossiers en 2018)

Cette progression est observée pour toutes les formes de maltraitance et l’interprétation de cette augmentation n’est pas univoque. 

La mise à jour des situations de maltraitance dans les établissements pour personnes âgées au cours des derniers mois et la réprobation sociétale croissante qu’elle traduit peut « désinhiber » et expliquer un changement de comportement pour les témoins qui sont face à des situations de maltraitances chez leurs proches ou pour des professionnels chez leurs patients. Seule une part infime des situations de maltraitance est actuellement l’objet d’une alerte, probablement moins de 5% , mais on ne peut écarter l’hypothèse d’une croissance réelle des situations de maltraitance dans la population.

La grande diversité des situations de maltraitance


Sous le mot de « maltraitances » sont regroupées des situations très différentes :

-  28 %, injures ou mesures vexatoires ;

-  25 %, négligences de tous ordres ;

-  17 %, contention, coups ou chutes provoquées ;

-  15 %, vols ou détournement de biens ;

-  etc.

 

Toutes ces situations ont toutefois en commun une dégradation de la santé et de la qualité de vie des personnes qui en sont victimes. La majorité des situations de maltraitance à l’origine des appels proviennent :

-  75 %,  de victimes résidant chez elles ;

-  25 %,  résidant dans des établissements médico-sociaux dont les Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD).

 

Des territoires inégaux


La Fédération a établi, pour la première fois en France, la cartographie des appels pour maltraitance, rapportée aux populations âgées ou reconnues comme en situation de handicap. Elle montre d’importantes disparités de répartition avec deux zones cohérentes de surreprésentation: l’une est située dans le Sud-Est et l’autre en Ile de France. 

Cette hétérogénéité, qui n’était pas connue, peut s’expliquer selon les régions, par des comportement différents d’appel ou non, face à des situations de maltraitance.

Outre la culture locale, plus ou moins réticente vis-à-vis des maltraitances, l’importance de la structuration et l’ancienneté du dispositif local gérontologique, destiné aux personnes en situation de handicap, peuvent intervenir. Le développement plus ou moins important des centres départementaux de la Fédération 3977 peut également jouer un rôle favorisant les appels.

         
Pour plus d’information n’hésitez pas à nous contacter :  contact@3977contrelamaltraitance.org  /  06 49 95 61 42

?

____________________________________________________________________ 

 Fédération 3977 contre la maltraitance  -  163 rue de Charenton  -  75012 PARIS –   3977.fr

 Fédération 3977 contre la maltraitance  des Personnes âgées et Adultes handicapés
  

Des profils contrastés


Rappelons que les maltraitances faites aux enfants et aux jeunes relèvent d’un autre dispositif, et que des associations sont dédiées à la prise en charge des femmes victimes de violences conjugales ou autres. 

 
 
[ 79 % Personnes de 60 ans et plus  ]   [ 21 % Adultes en situation de handicap ]

 
Les données récentes colligées par la Fédération 3977 montrent la surreprésentation des femmes parmi les victimes de maltraitances, au-delà de la répartition majoritaire bien connue des femmes dans la population âgée.


-  44 % des appels émanent des familles ;

-  22%, des victimes elles-même (surtout des personnes en situation de handicap) ;

-  les autres sont plus diversifiés: professionnels intervenant à domicile, ou en établissement, entourage proche.

 
Les personnes mises en cause dans ces appels, à tort ou à raison, sont majoritairement les familles (51%) mais également les professionnels des établissements (pour les personnes hébergées dans ces établissements).

 
Un accompagnement soutenu et souvent prolongé

4 mois : Durée moyenne d’intervention sur un dossier

L’écoute et l’analyse des dossiers conduit à confirmer les maltraitances, parfois à les requalifier ou même les infirmer (situation de souffrances perçues sans responsable réel).  

Cette analyse permet d’orienter les appelants vers des services adaptés à leur situation, et de les accompagner, selon le cas, pour des mesures à caractère administratif ; juridiques sociales ; sanitaires …

 

Des perspectives nouvelles


L’assemblée générale de la Fédération a pris acte de l’annonce par les ministres en charge de la santé et des solidarités, et des personnes handicapées, de la mise en œuvre dès 2019 d’une stratégie nationale de lutte contre les maltraitances, et d’un plan d’action s’inscrivant dans la durée. 

La Fédération soutient activement cette dynamique nouvelle dans laquelle elle s’inscrit. Elle proposera des contributions innovantes portant notamment sur l’encouragement aux appels, l’amélioration des réponses apportées à ces appels, la prévention des situations de maltraitance et également le développement de la formation des professionnels et la recherche consacrée à la lutte contre les maltraitances en France.
 

 

                                                    Le courage de voir. Le choix d’en parler.


.  Le dispositif de la Fédération 3977 contre la maltraitance réunit une plateforme téléphonique  animée par des écoutants professionnels (le numéro 3977) et un réseau d’une cinquantaine de centres regroupant des bénévoles formés, répartis sur tout le territoire national. 

Par délégation de l’Etat, la Fédération répond aux appels téléphoniques issus de professionnels, de familles ou de victimes concernant des faits de maltraitances possibles ou avérées chez des personnes vulnérables du fait du grand âge ou d’une situation de handicap. 

Elle en assure l’écoute, l’analyse et propose à chaque appelant des actions visant à interrompre ces maltraitances, et éviter leur récidive.  

Elle assure par ailleurs des activités d’information, de sensibilisation et de formation sur ce thème auprès des professionnels, des aidants et du public. 
   
Pour plus d’information n’hésitez pas à nous contacter :  contact@3977contrelamaltraitance.org  /  06 49 95 61 42


____________________________________________________________________ 

 Fédération 3977 contre la maltraitance  -  163 rue de Charenton  -  75012 PARIS –   3977.fr

Cliquez sur les images pour les agrandir

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Statistiques 2011

Journée mondiale de lutte contre les maltraitances des personnes âgées