France info: "Pourquoi les femmes âgées sont les victimes oubliées des violences conjugales "



Les femmes âgées, souvent isolées, cumulent les fragilités qui les exposent aux violences conjugales.

Noémie Leclercq et Charlotte CausitfranceinfoFrance Télévisions
Mis à jour le 
publié le 
Dans la petite commune rurale de Jouet-sur-l'Aubois (Cher), dimanche 8 septembre, Mauricette, 76 ans, est morte sous les coups de son conjoint. Celui-ci, âgé de 82 ans, a frappé sa femme à coups de merlin, un outil semblable à une petite hache. "Selon les premiers éléments de l'enquête, (…) l'homme, présumé innocent, était en crise de démence", précise Le Journal du Centre.
Mauricette est pourtant bien la 103e victime de féminicide recensée par le collectif Feminicides par compagnon ou ex depuis le début de l'année. Quelques jours plus tôt, une femme de 92 ans était elle aussi tuée par son mari. Mais elles n'intègrent pas les 219 000 femmes par an en moyenne victimes de "violences physiques et/ou sexuelles commises par leur ancien ou actuel partenaire intime" relevées par le gouvernement entre 2012 et 2018 : les statistiques établies par l'Insee et l'Observatoire national des violences faites aux femmes ne considèrent que les violences subies par les personnes âgées de 18 à 75 ans. (suite de l'article dans en cliquant sur le lien ci-dessous)
https://www.francetvinfo.fr/societe/droits-des-femmes/pourquoi-les-femmes-agees-sont-les-victimes-oubliees-des-violences-conjugales_3612653.html

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Statistiques 2011

Journée mondiale de lutte contre les maltraitances des personnes âgées