Texte d'ALMA Paris "Etre écouté et entendu"

Être écouté, être entendu

Alma Paris a comme mission principale d’être un soutien moral voire psychologique pour toutes les personnes âgées ou majeures handicapées, maltraitées ou qui se sentent maltraitées. Au-delà de ce soutien, la mission d’Alma Paris est de répondre à la sollicitation de ces personnes, victimes ou témoins de maltraitance, mais de toute façon en souffrance. La fragilité de ces personnes est un véritable appel qui fonde la sollicitude

des écoutants comme estime de soi, “mais aussi comme souci de l’Autre” 1.

Cet appel passe par l’écoute, le plus souvent téléphonique, mais aussi par la boîte aux lettres postale ou électronique. Lorsqu’on parle d’écoute, il semble évident que chacun sait de quoi il s‘agit. Or, dans la pratique quotidienne, les écoutants bénévoles retraités ou en activité, forts de leurs connaissances professionnelles, de leur formation et de leurs expériences se posent encore de nombreuses questions. C’est pour cela, qu’en cette fin d’année, alors que nous sommes en train de faire le bilan, il nous a semblé important de mettre nos réflexions par écrit autour de ce thème : qu’est-ce que l’écoute ?

Pour une association comme la nôtre, écouter c’est tout d’abord un moyen d’accueillir la parole de l’Autre, de l’appelant qu’on ne voit pas, que l’on ne connaît pas, qui a mis un certain temps pour se décider à nous interpeller, quelquefois en dernier recours. Lors de ce tout premier contact avec la personne, nous mettons en place les conditions pour qu’elle sente que notre attention lui est acquise, qu’elle est une personne importante, que nous sommes là pour la soutenir et l’accompagner. L’accompagner au sens étymologique, « c’est-à-dire partager ses interrogations, sa demande dans un but qu’elle seule choisira ».

Être écouté est bien souvent un besoin de la vie quotidienne pour la personne qui fait appel à nous.

1 PourresterdansunerhétoriqueRicoeurienne.

Le téléphone, moyen de contact immédiat, abolit le temps et l’espace. Il répond aux besoins d’instantanéité de l’appelant. L’écoute est un instrument qui va créer du lien. En effet, un sentiment de désorientation, voire de solitude, s’exprime de façon explicite ou implicite lors des appels que nous recevons. Nous devenons alors un point d’appui, un levier qui va donner force et confiance à cette personne. L’écoute s’inscrit dans un double mouvement : proximité et distanciation. L’écoutant est anonyme, sans étiquette ce qui libère l’expression de l’appelant, développant ainsi une fonction de catharsis. L’écoutant est aussi catalyseur et déclencheur pour aider l’Autre à faire les pas nécessaires pour comprendre et sortir de sa situation. L’anonymat et l’absence de visu laisse une place accrue à l’imaginaire, à la libération de la parole de l’appelant et de l’écoutant. Ce contexte laisse le pas à l’affectivité et c’est en travaillant sur ce contexte que se crée une résolution des tensions.

Très souvent, les appelants, très spontanément nous témoignent leur gratitude « pour être là », Ils nous remercient pour notre bienveillance, notre compréhension et le temps que nous leur consacrons pour écouter leurs difficultés. Ils se sentent soulagés d’entendre une autre parole que la leur qui tourne en rond et qui les empêche de s’entendre !

4 | RAPPORT D'ACTIVITÉ 2019

Notre écoute leur permet d’être entendus, notre parole leur permet de ne plus penser en rond.

Ce lien d’écoute sert comme point de départ pour créer un réseau, où la personne prend conscience qu’elle n’est pas seule, qu’elle peut s’autoriser à communiquer sa souffrance, demander de l’aide à d’autres personnes de son entourage, que ce soit des proches ou des professionnels. Nous pouvons témoigner de situations où l’entourage amical des voisins a favorisé la sortie de situation de maltraitance en améliorant la communication interpersonnelle entre les personnes impliquées dans le conflit et ainsi régler la situation.

LES SITUATIONS SONT MULTIPLES :

Certains appelants ont besoin de temps pour changer de point de vue, de positionnement. En signalant la maltraitance dont ils sont victimes ou témoins, ils permettent qu’on puisse aider le ou la mise en cause.

Pour d’autres, auteurs d’actes de négligence ou d’abus, il faudra leur permettre une prise de conscience en sensibilisant et informant : en assurant une médiation.

Parfois nous assistons aux conséquences d’une longue histoire familiale faite de tensions, de mésententes accumulées, de rancœur qui se manifestent sous forme de maltraitance sur la personne devenue plus faible donc vulnérable par le contexte vécu.

Nous sommes amenés à conseiller des personnes ignorant les pathologies liées à l’âge ou au handicap, méconnaissant les bonnes pratiques ou souffrant d’épuisement physique ou moral en tant qu’aidants : familles, institutions, services d’aide à domicile.

En questionnant l’appelant, l’écoute est aussi un moyen de le préparer à la rencontre qu’il va avoir avec les services publics sur lesquels nous les orienterons. La pluralité des diverses connaissances des écoutants permet d’une part de rassurer les appelants sur nos compétences et d’autre part les rend confiants pour aborder les entretiens avec sérénité. C’est grâce à la capacité maïeutique de l’écoutant (capacité de poser les questions pertinentes destinées à faire exprimer un savoir “caché en soi” à son interlocuteur), que l’appelant nous fera part du contexte dans lequel il se débat. C’est en prenant conscience des différents éléments du contexte que l’appelant pourra trouver des clés pour résoudre la situation.

Alma ne se substitue pas aux services administratifs, sociaux, médicaux et juridiques, mais il est un partenaire de la prévention ainsi qu’un continuateur de ces services. Certains appelants fragilisés et demandeurs d’une grande attention ont épuisé de multiples services, et ne trouvant plus de réponse, s’adressent à Alma. Un temps d’écoute spécifique et non limité dans le temps leur est proposé avec comme unique objectif d’apaiser leur souffrance.

Ainsi, ils sont non seulement écoutés, mais ils se sentent aussi entendus.

 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Statistiques 2011

Journée mondiale de lutte contre les maltraitances des personnes âgées